Archive for avril 2009

Bouteflika jusqu’à la nausée.(lettre à mon père en l’an 2)

20 avril 2009

Ainsi donc tu n’auras pas vu et grand bien t’en fasse-ou que tu sois- notre dictateur en chef se  faire (re) désigner par l’état major de l’armée, comme président à vie de notre Algérie(la constitution algérienne prévoyant jusque là, deux mandats succéssifs de 4 ans pour la présidence de l’exécutif). Â vie …malgré ses septantes et quelques années,dans un pays ou les moins de40 ans reprèsentent 75% de la population.  Cette vie qui ne t’aura rien épargné! Ni la perte douloureuse de ton frère ainé assassiné en 1957 par les brutes de l’armée française. Ni la déliquéssence à marche forcée de ce pays que tu aimais tant. Ni encore l’exil de ton fils ainé encore môme de 21ans au moment ou il lui fallait sauter dans le vide de l’inconue suisse  par la faute d’un carteron de généraux s’arrogeant le droit  de changer le cours de l’histoire  et par conséquent le cours de celles de millions d’Algériens. 200.000 morts,13 à 20.000 disparus et 1,5 millions d’exilés plus tard me voila en train de t’écrire par delà la faucheuse qui t’a assailli en me laissant inconsolable advitam. La lettre 2 en quelque sorte, à l’an 2 de ton sommeil eternel pour te dire tout ce que je ne t’ai pas dit,tout ce que j’aurais voulu te dire sans savoir comment. Mon tendre père valeureux et digne ,comme tu m’as manqué durant tout ce temps, et comme je me languis de toi et de ta gentillesse que d’aucuns t’ont bien accordé(la vida loca te devait bien ça!) je t’écrirai encore par delà la mort car je pense tout le temps à toi…tout le temps..même quand voyant notre dictateur en chef ..je ne peux résoudre l’équation du bien-être que je ressens à ton souvenir et de la nausée qui me prend à l’évocation du gachis de mon Algérie natale.  « TOUT CELA FINIRA BIEN PAR S’ARRANGER UN JOUR » disais-tu …! Je veux bien le croire..je veux bien te croire. Salam et à bientôt mon père.

Quid des droits politiques des étrangers à Genève à l’orée de la constituante. Suivi du spectacle du TTAG.

17 avril 2009

Au commencement était l’AFRIQUE

17 avril 2009

Regards Africains est une revue internationale Africaine fondée à Genève en 1986 par le politologue et journaliste Afro-Suisse Kanyana Mutombo(d’origine Congolaise).  Avec pour devise: Vision plurielle,pointue et sans complaisance.  Kanyana Mutombo décline ainsi sa conception du journalisme et par delà  du journaliste, en tant qu’historien de l’instant attaché à sa rectitude aux faits et sans connivence aucune comme cela tend à l’être de plus en plus, avec les tenants du pouvoir d’ou qu’ils viennent et des tenants du cordon de la bourse,quels qu’ils soient!

PAR VISION PLURIELLE, Kanyana Mutombo « associe sans exclusive toutes les composantes des sociétés africaines dans leur ouverture au monde. Symboliquement représentée par l’homme et la femme,cette pluralité n’inclut pas moins tous les Africains dans leur vaste diversité(géographique,historique,culturelle,politique,sociale,religieuse,etc) ainsi que les non-Africains intéressés par l’Afrique et qui veulent participer à ses combats. Vision plurielle également quant à son champ, lequel couvre largement toutes les Afriques (Afrique au sud du Sahara, Afrique du nord, Afrique « noire », Afrique « blanche », Afrique des diasporas,d’adoption, etc). Un panafricanisme universel. »

Pour ce qui est de la « vision pointue », second axe de sa déclinaison journalistique pour la revue Regards  Africains, Kanyana Mutombo écrit  » Elle l’est par la convergence des regards pluriels vers un même point(l’Afrique et ses combats multiples). Surtout, elle tend à cerner au plus près et au plus profond toutes les réalités africaines et connexes: en faisant ressortir leurs diverses facettes, en mettant plus l’accent sur l’analyse que sur l’information, en accordant plus de place au contenu qu’à la forme, par une distance critique permanente. Sans s’écarter pour autant des tonalités et des touches colorées, légères, divertissantes, cette vision aigue, éventuellement acérée, n’admet sur le fond aucune dilution dans le compromis ou la compromission « .

Par « vision sans complaisance » enfin, le Journaliste et politologue Suisso-Congolais affirme à l’aune de la tragédie Africaine et par conséquent du cahier de charges, éthique! (qu’ il est en droit d’attendre du journaliste de la revue Regards Africains)  » qu’elle découle naturellement de la précédente. La vision pointue ne peut mener à arrondir les angles. Il s’agit ici de souligner et d’affirmer notre rupture avec des attitudes africaines récurrentes et éculées face aux réalités africaines et connexes: Celle du gentil Nègre « oui missié » (qui ne contredit pas), du Nègre ethno ( tourné avant tout vers le folklore, le divertissement), du Nègre misérabiliste( suscitant la compassion plus que tout autre chose), du Nègre complexé ( qui évite de  » laver le linge sale en public », critiquer ouvertement des Africains, surtout les monstres sacrés). Décomplexèe, irrévérencieuse, verticale, Regaf  » (la revue Regards Africains)  » ..ne cherche pas à plaire avant tout, mais plutôt à partager un intérêt, à susciter des réflexions. »

Et de conclure enfin « .. Je suis d’avis qu’ aprés sa faillite colossale, dont les responsables sont avant tout ses élites tournées plus vers l’ extérieur que vers l’ intérieur et ayant choisi pour vocation au pays ce larbinisme dénoncé jadis par Césaire et Fanon, l’Afrique a besoin d’une autre race de bâtisseurs, en rupture réelle avec un système de valeurs avilissant. Une race ,surtout , à  l’ idéal bien vissé au ventre, et pas seulement dans la tête. Modestement , sans illusion , malgré la distance géographique et des actions aux effets difficilement mesurables dans le temps et dans l’espace, j’essaie d’être de ces bâtisseurs d’une autre Afrique. »  ( Sources: Regaf  no 43, printemps 1999. Edito: Regards Africains: Le retour! et Regaf no 34, printemps 1995. Edito: En quoi je crois, et pourquoi je fais ce que je fais. de Kanyana Mutombo)

PS: En outre, Kanyana Mutombo est fondateur et directeur de la premiere Université populaire Africaine en Suisse et dans le monde(www.upaf.ch) inaugurée le 20/21 et 22 fevrier 2009 à Genève. ( Sur laquelle le blog Regard Africain reviendra plus en détail dans ses prochains articles). Il a par ailleurs activement soutenu la création de la première Troupe Théatrâle Africaine de Genève fondée par le journaliste Algérien Fodil Belhadj en fevrier 2008,voir à cet effet (www.ttag-regaf.ch). Partie prenante aussi avec ce dernier en tant que chargé de projet, à l’édification de la chaine télé-webvision (www.regaftv.net)  en cours de conception mais dores et déja consultable en tant que « contenant » sur la page production du site web du TTAG (voir plus haut) avec à titre de testing la vidéo du « Monologue du Tagueur »  dans l’attente du  » Contenu »  en cours d’élaboration et d’écriture.