SLAM: FEU SUR BENTALHA

A la mémoire de tous les Algériens assassinés suite au coup d’Etat du 8 janvier 1992.  Aux enfants du village de Bentalha, et à Khaled Nezzar le général dégénéré rattrapé par L’Histoire.

A Djamel-Eddine Fahassi le journaliste d’Alger Chaine 3 arrêté le 6 mai 1995 par la sécurité militaire Algérienne, et disparu à tout jamais. Ce texte est dédié.
Mon village s’appelle Bentalha je me prénomme Chafik Ould Ameur le fils de Houria bent El hadj, mon grand père résistant le moudjahed de
Bentalha la rengaine.
62 c’est loin 2012 si proche et si lointaine de moi, à moi à moi émoi, quand je serais grand je serais capitaine mon général .
Fasse que les prévisions de tes experts se réalisent pour moi car vois-tu, ici c’est Laldjérie et en général rien ne se réalise pour moi
en une année et ses 52 semaines .
Août 97 Bentalha est sur la liste sur la sellette du général en généreux donateur de napalm,d’obus de mortier sur la maison de son peuple .
Et pour la mise en scène en capitale la télévision Algérienne, gros plan sur des machettes couteaux coutelas, goute-les ,dégustation du marteau
et de la faucille sur l’enclume de nos chairs.
Mise en bouche de l’odeur acre du sang chaud de la terre froide, mise en gorge sur l’escabeau de la nuque à Houria si chère qui, à mon cloaque sanguinolent
l’appellée Houria se laissant faire.
Elle,suppliant ses généraux extrémistes sanguinaires de ne point faire, et sa rétine s’arrêta net là vers moi, en version lapidaire.
Voila quand je serais grand moi fils de Bentalha, je serais doc-teur pour recoudre les têtes sur leurs troncs humai(nes) et je serais promis
wallah à la hauteur de nos agonies meurtrissures légendaires, à l’orée d’un espoir sans cesse revigoré ajourné remis à nouvel ordre reporté
à une date ultérieure, indépendamment de notre volonté veuillez-nous excuser , journée porte ouverte pour l’Occident et ses archéologues :
Allez-y fouillez dans ma remise dans mon grenier, et narrez à vos enfants les promesses fracassantes de mon destin singulier si antérieur.
Voila j’ai pas pu finir mon texte comme ma vie, mon Slam ma poésie libertaire.
Car en somme le jeu de dupes est lancé à petit feu, 23 heures la nuit est tombée les loups sont entrés à Bentalha extinction des feux.
Plus de courant ni d’eau courante, que des femmes et enfants courants corps gisants gorges ouvertes silhouettes se vidant de leurs forces
vitales,exsangues .
Brutales brutus Khaled et Khalida sur Bentalha qui se fourvoient et lancent leurs lances enflammées, incendiaires .
De vous à moi avant d’avoir le coupé décalé vas-y soukouss-toi pendant que j’expire mon dernier souffle exhalé.
De la gueule du loup l’égorgement est un rituel saccadé telle une gorge déployée à vif , je ressens comme un vif…courant d’air.
Voila c’est fini je me prénommais Chafik fils de Bentalha et maintenant que je suis grand, je vous livre en livre témoin de celui
qui n’est plus  rien d’autre que de la poussière : Livrez à mon pays ouled bledi amour de ma vie ,que c’est pas grave
il ne s’agissait que de ma triste misérable et attristante miséreuse survie humaine.
En guise de quoi mon sourire à mon assassin galonné, arrêt sur image à couteau coutelas je vais le goûter là ?
Il va donc m’égorger là ? Ok attends : One two three viva laldjérie! Tu peux-y-aller! Wah.
   Fodil Belhadj. Journaliste-Slameur Algérien.
   Regards Africains.
   www.ttag-regaf.ch | regafodil.wordpress.com

Université Populaire Africaine en Suisse. www.Upaf.ch




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :