La Malédiction TOTAL en Afrique

Rencontre avec Alain Denault

Un débat des plus éclairants au moment où les élections françaises vont accoucher d’un nouvel ordonnateur de la Françafrique (système mafieux politico-financier de pillage de l’Afrique par la France, avec la complicité de régimes africains). Important pour comprendre le rôle de certains acteurs majeurs, telle la multinationale du pétrole TOTAL !

Alain DENEAULT est canadien, philosophe, professeur au Quebec et en France, auteur de plusieurs livres très dérangeants : Noir Canada: Pillage, corruption et criminalité en Afrique (avec Delphine Abadie et William Sacher, éditions Écosociété, 2008), Offshore: Paradis fiscaux et souveraineté criminelle (La Fabrique Éditions, 2010), Paradis sous terre – Comment le Canada est devenu une plaque tournante pour l’industrie minière mondiale (avec William Sacher, Rue de l’échiquier et Écosociété, 2012), Gouvernance : Le management totalitaire (Lux Éditeur, 2013), Paradis fiscaux: la filière canadienne (édition Écosociété, 2014), La Médiocratie: Politiques de l’extrême-centre (éd. LUX, 2015), Une escroquerie légalisée : Précis sur les «paradis fiscaux» (édition Écosociété, 2016), etc. C’est la 2e fois que l’UPAF (avec l’organisation Survie) le reçoit.

Entrée libre (participation volontaire aux frais).

Partenariat UPAF & Survie/74 (organisation/section Haute-Savoie qui dénonce toutes les formes d’intervention néocoloniale française en Afrique et qui milite pour une refonte réelle de la politique étrangère de la France en Afrique).

Production : ODE DE VIE TV. Virginie Desaules.

Afrique, Ifrikya!

Belle d’ indolence, dans ton hamac (tu) te balance, ton corps se penche et s’allonge tel un fin vaisseau fait pour voler, mais qui toujours PLONGE!

Afrique, Ifrikya  ma terre mère, ta vocation était de me venir en aide.  Hélas, de tes enfants  de ta chair et de moi-même, tu te DÉGAGES!

Chérubins, jeunes femmes  jeunes hommes  pauvres diables, à l’épreuve de la vie et des humains SUFFRAGES!   Ils se ruent sur la vie à la vue de la rue…SARCOPHAGE!

Tes enfants de demandent des comptes car ils comptent à rebours, leurs funestes ENGRENAGES!

À l’aube de leurs vies, ciel azur à leurs vues, l’existence leur paraissait, (tel) un heureux…PRÉSAGE!

Mais telle une tige détachée, pauvre feuille desséchée, la promesse de leurs vies à leurs vues, se mua en…CARNAGE!

Afrique, Ifrikya, quelle est cette douceur qu’ils appellent de leurs voeux à l’aurore de tes jours, les touristes…sur ton SILLAGE!

Et qu’est donc cette douleur singulière qui m’étreint aux tréfonds, lorsque mes pas me mènent à la rue de la Coulouvrenière, en lieu et place des…VOLONTAIRES!

Sont- ce  là bien tes enfants ? ..Reniés de leurs  verts PÂTURAGES!

À Genève,  un million pour « une pute »(dixit Stern avant de mourir assassiné par une escort-girl) et des poussières pour tes braves vendant les affres de la verte à …PÉAGE!

Mais c’est quoi ce gris-gris que t’as mis dans ma vie à la vue de mes yeux, en témoins  OCULAIRES!

De leurs rixes et bagarres, pour une fille pour une femme, pour du shit  ils se shootent  de leurs peine..DÉLÉTÈRE!

L’orage a frappé le chêne qui me tient en haleine, à la pensée de mes frères et à leurs statuts…MUSELIÈRE!

Afrique, Ifrikya: Ne vois-tu?   Tes enfants noirs sont dehors sous la pluie, de la musique pleure de leurs yeux…PROLÉTAIRES!

Quand dedans d’autres noirs triturant les platines pour un jeune public,  ge ne vois, blancs et blêmes sans problèmes car futurs…DIGNITAIRES!

YO!  Je te chuchote frère, à ton ouïe je te souffle du courage qui insuffle et ..SOULAGE!

 ma manière, sur ta bannière. De ma lanière à ta tanière. Mets ma matière sur ta lumière.  De leurs barrières à leurs frontières…IMAGINAIRES!

Afrique, Ifrikya. Et que vogue ta galère, depuis Rosa Parks tout les sièges de la vie à la vue de nos ombres, nous deviennent RÉFRACTAIRES!

Mais qu’importe!  Le mektoub je l’écris le décrie puis le corrige, tentative titanesque  d’esquiver son emprise.

Précaires de nous, précaires de tout, dignité debout! Allez saute à mon cou saute à mon bras, on a une course de fond et d’obstacles…À FAIRE!

Afrique, Ifrikya indomptable tu es , n’aie pas peur je n’en ai cure , cœur à rien,  mon père n’est plus…(rien) et depuis lors je suis comme toi: Inconsolable…ma PANTHÈRE!

: Texte : Fodil Belhadj.  (Want to Free for Africa) One Two Three Viva Laldjérie !

Soirée slam au Code bar, vendredi 5 mai 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :